La Chaise Œuf

Quand, à la fin des années 1950, Arne Jacobsen imagine ce que sera le futur Radisson Blu Royal Hotel de Copenhague, il entend maîtriser le projet dans ses moindres détails. De l’aspect général du bâtiment aux couverts utilisés dans le restaurant, il veut imprimer sa marque sur la totalité de l’espace. Ce moment unique dans l’histoire du design de mobilier danois vintage, donne naissance à une de ses créations emblématiques : la Chaise Œuf.

Une vision d’ensemble

La totalité du bâtiment est alors conçu comme un mariage harmonieux de formes géométriques et organiques. Aux lignes strictes de la façade ou des consoles de chevet, répondent les courbes douces des fauteuils Swan et Egg. Ce dernier, destiné à l’origine à meubler le hall d’entrée de l’hôtel, répond à la volonté de Jacobsen d’inventer une nouvelle manière d’habiter l’espace.

Une sphère d’intimité

Car c’est de cela qu’il s’agit : comment se mettre à l’aise, dans un lieu public ? La forme ovoïde répond parfaitement à cet impératif : enveloppante, le passant s’y réfugie ainsi que dans un cocon, protégé par le haut dossier et par les oreilles qui dérobent aux regards. Doit-il être présent au monde ? Il lui suffit de se redresser un peu, et le voilà visible à nouveau.

Des techniques innovantes

Les techniques mises en œuvre pour la création de cette pièce inégalée sont à la hauteur de l’ambition de son designer. Jacobsen passe de longues heures dans son atelier, mettant au point des prototypes, cherchant la forme idéale. Pour la structure, il choisit une mousse haute densité, qui lui permet de s’affranchir des contraintes liées aux matériaux traditionnels. Cette technique est inédite à l’époque.

Des pièces exceptionnelles

The Vintage Furniture vous permet aujourd’hui de toucher du doigt le rêve de Arne Jacobsen. Le modèle Republic of Fritz Hansen est recouvert de laine de Tonus noir de Kvadrat, et est dotée de la fonction d’inclinaison. Plus rare, on peut aussi rêver sur le modèle 3317 de 1964.